Nature et Histoire

 La côte Nord, verte, humide et luxuriante surprend ceux qui imaginent que la Turquie est un pays aride. De la frontière bulgare à la frontière géorgienne d’épaisses forêts de pins couvrent les montagnes, une végétation dense et des cultures abondantes poussent dans les plaines et les vallées. Au printemps en particulier dans les collines de la côte, de délicates fleurs tapissent les prairies. Séparé par le plateau Anatolien par la chaîne Pontique, le littoral de la Mer Noire se révèle différent du reste de la Turquie. Les premières traces d’occupation remontent au 8ème siècle avant notre ère. Des Grecs aux Ottomans bon nombre de civilisations occupèrent à tour de rôle la région particulièrement à l’époque où les caravanes venues d’Extrême-Orient par la route de la soie, faisaient transiter par ses ports les marchandises à destinations d’Istanbul.

 Mais bien plus que d’exceptionnels monuments historiques, l’attrait de la région de la Mer Noire tient surtout à ses villages de pêcheur au charme désuet, à ses forteresses, à ses maisons en bois cachées dans les vergers et à ses longues plages désertes qui s’étirent au pied de falaises… Dans toute la région les villages de pêcheurs et les hameaux de montagne ont préservé leur architecture locale traditionnelle en bois. D’une beauté à vous couper le souffle, encadré par de belles montagnes, s’étendent de verdoyants plateaux encore intacts. L’immensité ocre du plateau Anatolien occupé en son centre par la vaste dépression du lac salé coupée de vallées et dominée par les massifs volcaniques, constitue le cœur de la Turquie.

 Couverte de champs de céréales et barrée de loin en loin de rideaux de peupliers derrière lesquels se dissimulent les villages cette steppe possède un caractère sévère et attachant. Ce plateau fut l’un des berceaux de l’humanité. Terre natale de nombreux peuples et champs de bataille de l’Orient et de l’Occident, c’est ici que les Hattis, les Hittites, les Phrygiens, les Galates, les Romains, les Byzantins, les Seldjoukides et les Ottomans ont tour a tour combattu pour établir leur domination.

 Dans ce circuit nous vous proposons la découverte d’une Turquie sylvestre à laquelle on ne s’y attend pas sur la côte verdoyante de la Mer Noir, ainsi qu’un voyage dans le temps sur les terres anatoliennes où se complètent et se conjuguent les civilisations passées, les vestiges les traditions et les mœurs.

Itinéraire: 15 jours

Les points forts de ce circuit sont les suivants :

Istanbul:
A cheval entre l’Occident et l’Orient, Istanbul est le point de rencontre de deux continents et de plusieurs cultures. A travers ses plus beaux monuments, nous vous ferons découvrir son attrait et sa fascination.

Amasra:
Blottie contre un étroit cordon rocheux, l’antique Sésamos est la perle du littoral.
Safranbolu : Ville de charme par excellence, Safaranbolu introduit le visiteur dans l’art de vivre oriental.

Kastamonu :
Au pied du mont Ilgaz, cette ville au charme provincial a gardé ses anciens monuments ; château byzantin, mosquées seldjukides, musée…

Inebolu :
Dans une forêt verdoyante, ce petit port, l’ancien Abonouteichos possède un lot exceptionnel de vieilles maisons en bois.

Sinop :
Ville natale de Diogène le Cynique, c’est une longue presqu’île fortifiée où se trouvent les traces de plusieurs empires.

Amasya :
Dominée par les ruines de sa citadelle millénaire, cette ville paisible vous séduira par son décor naturel grandiose, le charme de ses anciennes demeures en bois et les nombreux monuments laissés par les civilisations passées.

Bogazkale et Alacahoyuk :
L’« Anatolie est le carrefour des peuples et le berceau de la civilisation » ; ces sites du 3ème millénaire en sont la preuve irréfutable. A voir absolument.

Kayseri :
Avec pour toile de fond la pyramide neigeuse du mont Erciyes, celle que l’on surnomme la citée des mausolées a su garder les traces de sa position stratégique sur les routes caravanières.

Cappadoce :
Au coeur de la grande steppe Anatolienne se cache une terre étrange née du feu, ensemencée par la lave de deux volcans. Avec ses formations géologiques uniques au monde, c’est incontestablement un fantasme de la nature et quasiment une autre planète qui devint le premier grand foyer du Christianisme.

Ankara:
Capitale de la Turquie moderne, elle recèle un trésor exceptionnel: le musée de civilisations anatoliennes. Dans un vieux bedestan transformé en musée, vous découvrirez d’inestimables collections d’œuvres paléolithiques, néolithique, hattis, hittites, phrygiennes, ourartéennes, romaines et une trésorerie lydienne.
 

Pasakapi caddesi, Esen apt. No: 19/1 , 51100 Nigde - TURKEY
Tel: +90 388 232 21 12 - Fax: +90 212 310 46 98 -
info@dijontravel.com
www.dijontravel.com | | www.seshotel.com